webdesign: Giosuè Centomani

P. IVA 07235071219

Grand-père pasquale 
sixties
Excursions en cours
Zone protégée
(Parc submergé de Gaiola)
Dans Photo Cave of Thunder
Grand-père pasquale 
ANS SOIXANTE
MARECHIARO 
ANS SOIXANTE
POSILLIPO :

son nom dérive du mot grec Pausilypon qui signifie littéralement "trêve du danger" ou "qui fait cesser la douleur", un nom lié au panorama dont jouissait il y a trois mille ans déjà de cette région de Naples. Posillipo apparaît déjà dans les sources des Grecs anciens, le premier à habiter le promontoire alors complètement recouvert de rochers et d’arbres. Il y a des ruines romaines près des rives et près du sommet de la colline; il est possible de voir les vestiges des ouvertures qui ont ventilé le tunnel qui a conduit à la résidence de Publio Vedio Pollione.

Il y a aussi les restes d'un amphithéâtre. Avec la fin de l'age antique, la population de Naples se referma dans les murs fortifiés et toute la région tomba en déclin, complètement en proie aux invasions barbares et à la négligence. À l’époque moderne, la région resta largement sous-développée jusqu’à la construction de la Via Posillipo entre 1812 et 1824. La route commence au port de Mergellina et s’étend le long de la côte, presque parallèlement au rivage. Une grande partie de la région a subi de lourdes reconstructions après la Seconde Guerre mondiale, mais elle a conservé plusieurs bâtiments historiques, notamment la Villa Rosbery, qui est maintenant une résidence du président de la République.
À la pointe du cap Posillipo se trouve le parc submergé de Gaiola, créé en 2002 conjointement par les ministères de l'Environnement et du Patrimoine culturel, dans les eaux entourant les îlots de Gaiola, qui s'étend du port de Marechiaro à la baie de Trentaremi, dans le but de: protection archéologique et environnementale. Un autre site important est la villa impériale de Pausilypon, où, parmi l'une des plus belles vues sur le golfe, vous pourrez également admirer les vestiges de l'imposant théâtre et certaines salles représentatives. Un autre motif de fierté est représenté par le singulier Mausoleum Schilizzi, l'un des meilleurs exemples italiens du style architectural néo-gothique, qui sert maintenant de monument aux morts de la guerre.

La colline de Posillipo est traversée par quatre routes principales presque parallèles: via Posillipo, parallèle à la côte, de Mergellina au Cap Posillipo, via Francesco Petrarca (anciennement "via Panoramica") dans une position plus haute avec des vues caractéristiques sur le golfe de Naples et la Vésuve, via Pascoli menant à l’ancienne ferme et via Alessandro Manzoni (anciennement "via Patrizi"). Une autre artère importante est la Via Orazio qui, passant par Petrarca, relie Mergellina au district de "Porta Posillipo", dans la partie supérieure du district. Dans cette rue se trouve le belvédère où se trouve le célèbre pin de Naples, symbole de l'oléographie napolitaine du XXe siècle.
En particulier, via Petrarca, la municipalité a dû mettre en place un service de sécurité afin que les automobilistes ralentissent considérablement afin de pouvoir regarder la vue, ce qui bloque la circulation automobile. Le problème a été résolu en établissant des parkings et une longue terrasse panoramique.

Parmi les quatre rues, la Via Posillipo compte le plus grand nombre de bâtiments anciens, tandis que les trois autres ont été durement touchées par la construction urbaine massive de l’après-guerre, sans atteindre les excès d’autres zones de la municipalité. Il y a de nombreux restaurants sur toute la colline. Dans le district de Posillipo, il y a plusieurs villages: Villanova di Posillipo (Porta di Posillipo), Casale di Posillipo, Santo Strato et le plus connu de tous les Marechiaro, avec la caractéristique "Scoglione".
Il existe également de nombreux monuments et lieux d'intérêt historique et artistique: le parc Virgilian (anciennement Parco della Rimembranza); villas balnéaires importantes telles que Villa Rosebery, résidence d’été du président de la République italienne; Bâtiments romains qui permettaient, par un tunnel appelé Grotta di Seiano, d’atteindre les ports romains de Pozzuoli, Portus Julius et Miseno.

Depuis 1912, le Séminaire interrégional pontifical de Campano réside dans ce district, d’une grande importance pour les séminaristes de la province ecclésiastique de Campanie et de nombreux diocèses situés sur le territoire des régions voisines. Il est délimité à l'ouest par les districts de Bagnoli et de Fuorigrotta et à l'est par le district de Chiaia. Au sud, il surplombe le golfe de Naples, appartenant à la mer Tyrrhénienne.

Histoire